Infographique : 600 000 réservations françaises analysées

Comme vous avez dû le remarquer, mes précédents articles étaient plus courts qu’à mon habitude… La raison en est que je vous préparais un exposé assez complet, à lire et relire pendant l’été, une analyse détaillée de 600 000 réservations.

Vous trouverez ci-dessous des extraits de l’infographique accompagnés de mes commentaires personnels sur des points que j’estime intéressants ou bien qui nécessitent des actions directes. (Le lien pour télécharger tout l’infographique se trouve à la fin de cet article.)

N’hésitez pas à partager cette étude de notre marché hôtelier. Certaines de vos connaissances peuvent être captivées.

Bonne lecture !

Réservations analysées

Les réservations analysées portent sur une sélection d’hôtels en France et concernent les deux périodes suivantes :

  • Premier quadrimestre 2016 (janvier -avril) ;
  • Premier quadrimestre 2017 (janvier -avril).

Le but de cet infographique est bien sûr d’améliorer votre compréhension du marché. Mais il comporte un second objectif : comparer 2017 à 2016 qui fut une année difficile et tourmentée, pour en tirer quelques conclusions.

Annulation

En 2016, le taux d’annulation moyen était de 18 % (toutes sources de réservations confondues). En 2017, celui-ci s’envole à 24 %.

Comprenez donc que 24 % de vos réservations sont susceptibles de disparaître avant que votre client ne soit arrivé dans votre hôtel. Il est donc impératif de prendre ce chiffre en compte lorsque vous êtes sur vos prévisionnels.

Lorsqu’on décompose ce chiffre, il ressort que la hausse la plus importante porte sur les Tour Opérateurs qui passent de 20 à 27 % d’annulations. Cependant, ce n’est pas la véritable source du problème car les Tour Opérateurs ne représentent aujourd’hui que peu de réservations. L’inflation provient en fait de Booking.com dont le taux d’annulation grimpe de 31 à 33 %. Ces “petits” 2 % à l’échelle de Booking.com représentent une différence majeure pour les hôtels.

Nationalités

Pas de très gros changements sur nos principales sources de réservations en France. Les français, anglais et américains occupent toujours le Top 3.

Néanmoins, nous constatons qu’en 2017, l’Allemagne, la Suisse et l’Espagne montent dans les classements alors que la Belgique, l’Italie et la Roumanie descendent.

Pensez donc à désormais traduire également votre site internet et vos outils de communication clients en Allemand et en Espagnol.

Durée de séjour

Cet infographique fait apparaître un premier drame : une baisse de 23 % de la durée moyenne de séjour. Cette durée qui était de 3,2 nuits il y a 10 ans avait déjà chuté en dessous de la barre des 3. La voici maintenant qui frôle la barre des 2.

Plus précisément, ce sont les séjours de 4 nuits ou plus qui ont baissé, pas ceux de 3 nuits. Le fameux “package 3 nuits” n’a donc pas encore dit son dernier mot !

La baisse la plus importante concerne les séjours très longs de 10 nuits ou plus.

Typologie

L’analyse nous montre les changements suivants entre 2016 et 2017 :

  • 4 % de touristes en plus ;
  • 2 % de businessmen en moins ;
  • 2 % de personnes venant pour un séminaire ou un salon en moins.

Ces variations ne sont guère surprenantes si l’on considère les perturbations criminelles en 2016 qui ont évidemment affecté le marché.

Dans l’image ci-dessous, nous voyons une augmentation des couples et familles pour une baisse des voyageurs individuels :

Est-ce un phénomène qui induit un comportement différent du voyageur ? Je n’en suis pas certain. Je pense qu’il reflète uniquement le retour des touristes dans notre beau pays.

Ces chiffres sont à suivre et à observer sur un laps de temps plus important.

Panier moyen

Deuxième drame de cet infographique : une baisse de 21 % du panier moyen !

Mais est-ce un véritable drame ? Eh bien oui et non ! En fait, cela ne reflète que les chiffres analysés plus haut sur les durées du séjour. Quand on détaille les réservations par tranches de prix moyens, nous observons surtout une chute des réservations supérieures à 600€.

Nous pouvons donc en conclure que la récession provient uniquement des réservations à très longs séjours.

Achat / arrivée

Enfin, voici le dernier critère analysé : le nombre moyen de jours entre l’achat et l’arrivée.

Deux choses sont à noter ici :

  • En moyenne les gens réservent 3 jours plus tôt qu’en 2016 ;
  • 36 % des réservations sont enregistrées pour le soir-même.

Nous voyons donc deux augmentations bien distinctes entre les réservations à l’avance et celles de dernière minute. Il est donc essentiel que vous vous équipiez de tarifs Early Booking et Last Minute.

L’infographique :

Pour téléchargez la version HD de l’infographique :

Afin de recevoir la version HD de l’infographique par mail, merci de renseigner votre e-mail ci-dessous :

 

" J'ai commencé ma carrière dans le marketing hôtelier en 2001, en tant que simple webmaster. Je suis ensuite rapidement devenu le directeur technique d'une agence Web spécialisée dans l'industrie hôtelière. Au cours de cette période, j'ai géré des campagnes de marketing pour plusieurs centaines d'hôtels, dans le monde entier, dans le seul but d'augmenter leurs réservations en direct et de diminuer leurs commissions.

En 2014, j'ai cofondé la société Expérience Hôtel, avec entre autres l'objectif de résoudre la partie du séjour débutant immédiatement après la réservation. Ce segment de temps particulier manquait cruellement de technologie, entraînant des pertes importantes. Depuis la création de cette nouvelle société, je continue à développer la solution Expérience Hôtel en améliorant les outils d'automatisation et d'optimisation de la relation clients, depuis la première réservation jusqu'à la fidélisation de la clientèle.

Ce blog est le fruit de mon expérience depuis 2001 dans le domaine du web marketing hôtelier.

À très bientôt chers hôteliers ! "

2 Comments

  1. Incrédule
    22 juillet 2017 - 20 h 57 min

    Bonjour
    Quelle est exactement la répartition d3s hôtels analysés en catégorie, localisation, représentativité, chaine Vs Indépendants Paris Vs Province, prise en compte des stations de ski pu non en raison de l’impact sévère de l’enneigement…. bref de quoi parle-t-on ?
    Merci….

    Reply
    • 24 juillet 2017 - 11 h 18 min

      Bonjour,

      Il s’agit principalement d’hôtels indépendants situés dans les grandes villes de France (Paris, Lyon, Nice, Rennes, etc.). Les hôtels vont du 2 au 4 étoiles. Les dates étudiées correspondent aux 4 premiers mois de 2016 comparés au même mois sur 2017.

      Cordialement,
      Tony LOEB

      Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *